Le travail debout n’est pas sans risques

Tout le monde sait aujourd’hui que travailler longtemps assis peut entrainer des problèmes de santé. Moins on est assis, mieux c’est. Doit-on pour autant tous travailler debout ?

Comparé au travail assis, le travail debout présente un certain nombre d’avantages. Il parait que le taux de glucose dans le sang baisse plus vite après un repas si l’on travaille debout plutôt qu’assis. Les risques de douleurs dans les épaules et dans le dos sont aussi moindres en position debout. Une grande variété de tables de travail réglables en hauteur ont fait entre-temps leur entrée dans les bureaux aux Pays-Bas. Les employeurs s’efforcent de la sorte à réduire le taux d’absentéisme.

Des études démontrent cependant que le travail debout prolongé peut entrainer une fatigue des jambes et des pieds, des douleurs cervicales et dorsales ainsi que l’apparition de varices.

En août 2017 l’université d’Oxford a publié une étude sur la relation entre le travail assis et debout et les risques de maladies cardiaques. Cette étude menée sur 12 années au Canada a prouvé qu’une durée prolongée du travail debout peut accentuer les risques de maladies cardiovasculaires. La position debout a en effet tendance à entraver la circulation sanguine, à stimuler l’hypertension et le stress oxydatif (déséquilibre chimique dans le corps), le tout pouvant contribuer à un risque plus élevé. Travailler longtemps debout multiplie le risque de maladies cardiovasculaires par deux.

La pratique démontre aussi que nous nous tenons souvent mal. Une mauvaise posture debout (en équilibre sur une jambe, en appui sur la table de travail, courbé en avant, des talons hauts …) augmente le risque douleurs.
En raison des éléments cités ci-dessus, l’inspection du travail a depuis déjà une dizaine d’années imposé des directives tentant de minimiser le travail debout. Le magazine d’information néerlandais pour l’emploi (08) « Travail debout et assis » conseille d’éviter le plus possible une durée de travail debout supérieure à 1 heure d’affilé ou de 4 heures par jour! Etrange, non?

Mots clés: ergonomie, poste de travail ergonomique, assis et debout tables, bureau debout