Travail dynamique

Tout le monde sait aujourd’hui qu’être assis trop longtemps est néfaste pour la santé. C’est pourquoi les entreprises et organisations s’intéressent de plus en plus au travail dynamique. Mais comment intégrer dans la pratique ce « travail en mouvement » ?

Il faut pouvoir changer facilement de position de travail. Trouvez pour commencer la position qui convient à la tâche, choisissez l’appareil qui s’y adapte (moniteur, ordinateur portable, tablette ou smartphone) et servez-vous des accessoires adaptés. Si par exemple vous devez lire un document, il vaut mieux vous servir d’un grand écran ou de papier plutôt que de votre smartphone. Un entretien avec un collègue peut très bien se faire en marchant. Cela donne même de meilleurs résultats. Saviez-vous en effet que le cerveau fonctionne mieux quand on marche que lorsqu’on est assis?

 

Le Conseil de la santé indique « que stimuler le mouvement dans le cadre de l’aménagement de l’habitat, devrait garantir une modification durable du comportement physique ». Le fait est cependant que l’aménagement de notre environnement de travail stimule surtout la position assise. Le défi est d’organiser son bureau en plusieurs postes qui incitent à alterner le travail assis et debout (ou avec un appui-fesses) ainsi que la marche. L’utilisation de divers accessoires dynamiques est recommandée, tels que le tabouret à bascule, le vélo-bureau, le siège-ballon, le tapis anti-fatigue, le bureau tapis roulant, le siège assis-debout et la chaise de bureau dynamique.

 

Un aménagement intelligent incite systématiquement à rester en mouvement au travail de façon naturelle.

Mots clés: poste de travail ergonomique, ergonomie, mobilier de bureau